Carole Bommart-Gassier

c-bommartFruit d’une remise en question : Ma démarche est issue d’une remise en question personnelle et a débouché sur la création de mon cabinet. Ayant vécu douze années à l’étranger, nos enfants ont connu d’autres systèmes d’enseignement, avec d’autres attentes et une autre pédagogie. Leurs difficultés de réadaptation à notre retour,  m’ont amenée à explorer et combiner divers solutions [MindMapping (schémas heuristiques),  PNL, Méthode Gordon]  et à inclure des recherches telles que celles d’Antoine de La Garanderie ou de Reuven Feuerstein.

Activités professionnelles

  • Enseignante Licence 1 (L1) – Sciences de l’éducation : échecs et réussites des apprentissages – Université de Rouen Normandie – 2018.
  • Orthopédagogue – Cabinet de soutien pédagogique, apprentissages et méthodologies – 2009/aujourd’hui.
  • Institut International de Gestion Mentale (IIGM) – 2009/aujourd’hui. Commission de Recherche 2014/15.
  • Centre de Recherche en Gestion Mentale (CRGM) – Membre actif – 2010/aujourd’hui.
  • Conférencière et ateliers : Motivation et méthodes d’apprentissages – 2009/aujourd’hui.
  • Lecteur Free-Lance :
    – Pinguin Classic – Collections scientifiques – 1990 à 1992 – GB.
    – Flammarion – Sciences humaines – Collections Poche et Grandes Biographies – Manuscrits en anglais – 1988 à 1990.
  • Professeur d’Histoire/Géographie – Enseignante – Institut de La Tour – Collège et Lycée – Paris XVI – 1987 à 1990.

Etudes

A 40 ans passés, j’ai ressenti que ma pratique d’enseignante avait besoin de s’inscrire dans un contexte plus formel. J’ai donc décidé de reprendre des études universitaires afin d’appréhender de façon systématique la didactique, la psychologie cognitive et la philosophie de l’éducation ainsi que l’histoire de notre système d’enseignement. Cette approche m’a permis de revoir les fondements de notre système scolaire : le raisonnement, l’argumentation, l’analyse et la synthèse.

Un Master en Sciences de l’Education à l’Université de Rouen (FOAD) m’a ouverte à la réalité de la recherche, et m’a offert, au travers de la polyvalence de la formation dispensée, l’opportunité de préciser des intuitions.

La première recherche que j’ai conduite sur « L’intelligence du Haut Potentiel : La perception de la norme chez le praticien» a évolué vers un axe pédagogique en lien avec l’anthropologie et la psychologie différentielle, dans le cadre d’un Master 2 Recherche Européen (MERSE). J’y développe le thème de la variabilité intraindividuelle, toujours en lien avec le haut potentiel intellectuel (HPI). L’éducabilité cognitive et la posture du pédagogue sont aujourd’hui au centre de ma démarche de chercheur et de mon enseignement universitaire.

Formation continue

Gestion Mentale : Je me suis formée en Gestion Mentale pendant trois ans afin de compléter mon expérience d’enseignante et pour développer une approche différente de celle que j’utilisais.  La Gestion Mentale est une pédagogie centrée sur le sujet. Elle cherche à établir non pas les causes de l’échec mais les conditions pour réussir.  Elle aborde la connaissance de soi et de sa motivation (Profil Pédagogique), ainsi que la compréhension des processus cognitifs nécessaires pour être efficace dans le cadre d’un itinéraire mental à reconnaître.

Psychologie : La nécessité d’être pluridisciplinaire en Sciences de l’Education m’a conduite à explorer le champ de la psychologie cognitive. J’ai orienté ma formation dans ce domaine en psychologie différentielle et psychométrie dans le cadre de mes travaux de recherche.

Comme ceux-ci concernent également les enfants hauts potentiels, surdoués ou EIP, j’ai donc suivi des formations spécifiques sur leur personnalité et leur fonctionnement intellectuel..